Le Wakeypédia

Le blog

Accueil / Bienvenue en Véganie / Bien choisir son baume à lèvres végane

Accueil / Bienvenue en Véganie / Bien choisir son baume à lèvres végane

Bien choisir son baume à lèvres végane

17 Avr 2019 | Bienvenue en Véganie, Les Wakey produits | 0 commentaires

 

 

Prendre soin de ses lèvres est devenu un rituel beauté indispensable. Cette partie du visage, extrêmement sensible, est agressée par les changements climatiques et peut vite devenir sèche et gercée. Il est donc nécessaire d’en prendre le plus grand soin et pourquoi pas opter pour un baume à lèvres végane.

 

On choisit quels actifs pour ses baumes à lèvres ?

 

Les baumes à lèvres, c’est un peu l’indispensable dans le sac à main ou sur le coin du bureau. Il en existe des milliers, on a un peu tendance à en prendre un au pif en se disant « ce sont tous les mêmes autant prendre le premier qui vient » (on l’a déjà tous fait no jugement). Il est extrêmement important de regarder la composition d’un baume : il est mis directement en contact avec une zone particulièrement fine et sensible du visage. N’étant pas rincé, il pénètre en profondeur (pas en profondeur, « il reste longtemps en contact avec la peau et pénètre dans les couches superficielles »), c’est pourquoi la composition doit être au top ! (Si vous souhaitez en savoir plus sur le décryptage des étiquettes cosmétiques cliquez ici !) Un bon baume à lèvres doit contenir des beurres végétaux (beurre de karité, beurre de cacao), des huiles végétales (huile de coco hyper hydratante, huile d’amande douce pour ses propriétés anti-inflammatoires), des cires naturelles (végétales tant qu’à faire… on y revient plus loin) et un antioxydant (the best : la vitamine E). Pour un côté plus apaisant on peut en choisir un au bisabolol ou au calendula par exemple.

Dans beaucoup de baumes à lèvres, on retrouve des actifs à éviter à tout prix, notamment dans des enseignes dites « green et respectueuses ». Il faut bannir la cire synthétique qui contient des huiles minérales cancérigènes (type paraffine), les filtres UV de synthèse ou présents sous forme de nanoparticules, mais aussi les hydrocarbures de synthèse et d’autres substances chimiques à effet perturbateur endocrinien.

 

Les petits gestes à appliquer ou éviter avec son baume à lèvres !

 

On n’hésite pas à mettre son baume à lèvres sans modération ! On l’utilise principalement le matin pour protéger les lèvres des agressions de la journée. Un petit conseil ? Si l’on met un rouge à lèvres (surtout pour les mates), on applique d’abord une fine couche de baume et on attend quelques instants que ça sèche avant l’application de son rouge à lèvres. Les finis mat abîment très rapidement les lèvres. On l’utilise aussi le soir avant de dormir pour qu’il répare les lèvres pendant la nuit. Il est conseillé d’en utiliser un encore plus nourrissant comme le baume à lèvres Moon à la camomille de chez Hurraw (notamment car le dentifrice a tendance à assécher encore plus les lèvres). Et puis tout au long de la journée, on pense à en remettre de temps en temps !

 

Hiver comme été (et oui on l’oublie trop souvent mais la chaleur et les rayons du soleil fragilisent également nos lèvres, on vous conseille d’utiliser le baume à lèvres Sun qui a un SPF15) nos lèvres peuvent être gercées et tirailler de manière très gênante. On arrête ABSOLUMENT de s’arracher les petites peaux mortes avec les dents. Tout d’abord, cela ne sert à rien à part empirer la situation et la salive va déshydrater davantage les lèvres. Réaliser un gommage doux de temps à autre permet d’éliminer les peaux mortes pour renforcer l’action du baume à lèvre. On peut utiliser le gommage lèvre en stick en complément de l’huile lèvre nourrissante de chez Zao. Ou on peut très bien le faire de manière artisanale aussi ! Un peu de sucre que l’on frotte très doucement sur ses lèvres, avec un corps gras pour ne pas rendre l’action inefficace en les abîmant encore plus !

 

wakey-cosmetiques-miel-vegan

Illustration réalisé par Mika pour son blog « la secte végane »

 

Pourquoi choisir un baume à lèvres végane ?

 

De nombreux baumes à lèvres naturels contiennent de la cire d’abeille (la quasi-totalité, en fait). Dans l’inconscient collectif, le miel et la cire d’abeille peuvent convenir aux véganes (mais non). Il est nécessaire de prendre conscience que les abeilles sont exploitées durant le processus de récolte du miel, cela peut sembler anodin, mais c’est loin d’être le cas… Tout d’abord le miel représente leur seule réserve de nourriture durant l’hiver, c’est donc une denrée indispensable à leur survie. Tous les apiculteurs ne procèdent pas de la même manière, mais dans les grosses exploitations la technique de l’enfumage est utilisée. Cela consiste à intoxiquer les abeilles, cela ne les tue  pas mais les met dans un état de stress qui les paralyse. Même si l’apiculteur est très méticuleux, il écrasera forcément des abeilles sur son passage. Pour une question de rentabilité dans certaines agricultures les reines sont tuées en hiver pour être remplacées par des nouvelles au printemps, parfois c’est la ruche entière qui peut être détruite : tuer les abeilles peut paraître plus rentable que de les nourrir durant l’hiver… Enfin il peut arriver que dans des ruches les ailes des abeilles soient coupées et que les reines soient inséminées de manière artificielle, provoquant la mort de beaucoup d’entres elles…

 

Il y a une question d’éthique vis-à-vis du respect de l’animal, il y aura toujours des agriculteurs plus respectueux que d’autres et prêts à changer leurs pratiques. Il faut vraiment éviter les marques de grande surface (qui produisent à la chaîne) et favoriser les artisans et agriculteurs locaux en se renseignant sur leurs pratiques. Quel que soit votre choix en terme de baume à lèvres, on surveille la composition pour éviter les éléments chimiques et on hydrate au maximum !

 

Consulter d’autres articles :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

massa adipiscing ut consequat. consectetur elit. luctus