Le Wakeypédia

Le blog

Accueil / Décryptage / Comparatif des produits cosmétiques #2

Accueil / Décryptage / Comparatif des produits cosmétiques #2

Comparatif des produits cosmétiques #2

21 Août 2019 | Décryptage, Formulations et ingrédients | 0 commentaires

Nous revoilà pour un second article de comparaison de produits cosmétiques ! Si vous n’avez pas lu le premier, je vous invite à aller le lire juste ici ! Comme dans le précédent, nous allons comparer des produits du quotidien que l’on trouve en grande surface, en parapharmacie, chez Wakey et dans des enseignes de luxe. Nous vous rappelons que ce type d’article n’a pas pour vocation de vous faire jeter vos produits et d’en choisir uniquement de chez Wakey, mais plutôt de vous faire prendre conscience de la nocivité de certains composants, que ce soit dans des produits à petit ou gros budget. Aujourd’hui nous allons faire un focus sur les déodorants, les shampoings et les mascaras !

Les déodorants

Ah ces fameux sels d’aluminium ! C’est l’ennemi numéro 1 à traquer dans vos déodorants ! Pas d’hésitation pour le coup, il ne faut jamais prendre un déodorant avec des sels d’aluminium ou dérivés (la pierre d’alun en est un naturel, quoique pas toujours, mais il reste controversé). Potentiellement cancérogènes, on retrouve dans la majorité des cas des traces d’aluminium dans les cancers du sein… Pour le moment, aucune analyse scientifique n’a réussi à démontrer le lien, mais dans le doute on vous propose dans l’article « découverte des déodorants naturels » des alternatives bien mieux !

wakey-cosmetiques-comparatif-produits-cosmetiques-yuka-déodorants

Inutile donc d’épiloguer bien longtemps sur les déodorants qui contiennent des sels d’aluminiums (en revanche on peut rire très fort du déodorant Chance…). Elle n’est pas sur les comparatifs, mais la pierre d’alun est à éviter aussi !  Sa formation suit tout un procédé chimique qui consiste à recueillir le potassium d’alun qui est purifié est recristallisé. Connue et utilisée depuis l’Antiquité, la pierre d’alun contient bel et bien de l’aluminium : en réalité, il s’agit d’un sulfate double d’aluminium et de potassium (Potassium Alum).

Les shampoings

Choisir un shampoing avec une composition douteuse c’est double peine : autant pour le cuir chevelu, agressé par les perturbateurs endocriniens, sulfates et autres silicones étouffants, que pour la nature à cause des produits qui s’écoulent dans les canalisations.

wakey-cosmetiques-comparatif-produits-cosmetiques-yuka-shampoing

Une fois n’est pas coutume, les marques de luxe nous prennent vraiment pour des idiots (c’est dit), le rapport qualité/quantité/prix étant vraiment aberrant. Il est plus facile de trouver des shampoings propres en parapharmacie, mais le problème du packaging est toujours présent… Avec du shampoing liquide on a tendance à en mettre une tonne et les bouteilles se finissent vite. Grâce au shampoing solide, plus de problème : il se garde plusieurs mois selon la fréquence de lavages !  En naturel (comme souvent en conventionnel), il faut tester plusieurs shampoings pour trouver le bon. Pour en savoir plus, n’hésitez-pas à lire l’article sur la transition vers du shampoing naturel !

Les mascaras

S’il y a bien un produit de maquillage souvent indispensable, c’est bien le mascara ! Simple et efficace, il agrandit et donne de l’intensité au regard. C’est également un produit du quotidien, directement mis en contact avec l’œil (vous pouvez vous mettre du mascara sur le nez mais c’est pas le but). Lors du démaquillage (ou si vous pleurez devant une pub Ikea), de la matière peut couleur dans l’œil… C’est pourquoi il faut être très regardant sur le mascara que l’on utilise ! Dans les mascaras conventionnels, il y a très souvent des huiles de paraffine (pétrole) et des perturbateurs endocriniens comme le « butylhydroxytoluène ». 

wakey-cosmetiques-comparatif-produits-cosmetiques-yuka-mascaras

Concernant nos amis à petit et gros prix, le constat est assez flagrant… En parapharmacie on peut trouver des marques respectueuses comme Avène ici (ce qui n’est pas toujours le cas d’Avène, on précise), mais à prix similaire pourquoi privilégier la marque Zao plutôt ? Tout d’abord car Zao est végane et on pense à nos amies les abeilles qui n’ont rien demandé. Mais aussi car tout est rechargeable ! Une fois votre étui en bambou acheté, vous n’avez plus que la recharge à changer et vous pouvez ainsi varier les plaisirs en termes de couleurs ou d’effets !

Si ce type d’article vous plaît, n’hésitez-pas à nous demander avec quels produits vous souhaitez que l’on fasse les expériences !

Consulter d’autres articles :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aenean diam ultricies facilisis suscipit ut Curabitur odio eleifend velit,